Passer au contenu principal

2 novembre 2021

Cette semaine, un court sondage sur la façon privilégiée de raconter son expérience, et deux nouvelles dates d’assemblées publiques.

Au cours de la perte massive survenue en avril 2020 en Nouvelle-Écosse, beaucoup de personnes innocentes ont trouvé la mort ou ont subi des blessures physiques et émotionnelles graves. Nous savons que les pertes et les traumatismes sont importants et qu’ils ont affaibli le sentiment de sécurité de beaucoup d’habitants du Canada et d’ailleurs.

La Commission a été créée pour mener une enquête publique indépendante sur les événements. À ce titre, il est important qu’elle saisisse les effets à long terme de la perte massive, et que ceux-ci se reflètent dans ses conclusions et dans ses recommandations visant l’amélioration de la sécurité dans les communautés. Dans les mois à venir, nous inviterons des habitants des communautés concernées, et aussi des personnes de toute la Nouvelle-Écosse, du Canada et d’ailleurs, à nous expliquer en quoi les événements les ont affectées.

En premier lieu, nous voulons savoir de quelle façon les gens voudraient parler de leur expérience. Puisque l’information à donner est souvent pénible, nous voulons que les participants livrent leur témoignage dans les conditions qui leur conviennent le mieux. Les témoignages directs d’expériences personnelles sont l’une des façons dont la Commission collige de l’information sur la perte massive. À cette méthode, s’ajoutent les enquêtes, l’étude de documents, la recherche, les procédures publiques et d’autres activités communautaires et publiques.

Si vous envisagez de raconter votre expérience, nous voulons savoir de quelle façon vous souhaitez le faire. Nous vous invitons à répondre à ce court sondage, qui devrait prendre environ quatre minutes de votre temps. Ce sondage est anonyme, et vous avez jusqu’au 30 novembre 2021 pour y participer. Nous devrions inviter les personnes intéressées à témoigner au début de 2022, selon les commentaires obtenus dans le sondage.

Par ailleurs, nous sommes heureux d’annoncer qu’il y aura deux autres assemblées publiques dans les prochaines semaines, à East Hants et Dartmouth. Le format et l’information présentée seront les mêmes qu’aux assemblées précédentes. Aucune présentation officielle ne sera faite. La population est invitée à se présenter à tout moment durant ces rencontres pour s’entretenir avec les membres de la Commission ou obtenir de l’information sur leur travail. Nous sommes impatients de rencontrer les membres de ces communautés.

Comme nous le mentionnions dans notre précédente mise à jour, nous progressons bien : nous rédigeons actuellement des documents de base sur ce qui est arrivé, et nous veillons, en collaboration avec les participants, à ce qu’ils soient le plus complets et exacts possible avant de les rendre publics dans des procédures à venir. Nous vous rappelons qu’un calendrier des procédures mis à jour régulièrement est affiché sur le site Web de la Commission.

Comme à l’habitude, nous vous remercions de votre intérêt et de votre participation. Si vous connaissez des personnes qui seraient intéressées par ces mises à jour, n’hésitez pas à les inviter à s’inscrire au moyen des liens figurant sur notre page d’accueil. De plus, nous vous encourageons à parler de notre travail dans votre communauté et à expliquer de quelle façon les citoyens peuvent prendre part aux travaux et témoigner. Nous serons heureux de vous lire ou de vous entendre à tout moment. Vous pouvez nous écrire à info@commissiondespertesmassives.ca ou nous appeler au 902-407-7532 (appels locaux) ou au 1-833-635-2501 (sans frais). Nous ajoutons constamment sur notre site Web, Facebook et Twitter des renseignements sur la façon de participer aux travaux.

Cordiales salutations,

La Commission des pertes massives

L’honorable J. Michael MacDonald, président

Leanne J. Fitch (chef de police à la retraite, M.O.M.)

Kim Stanton, Ph. D.

Certains des renseignements figurant dans le présent site Web pourraient bouleverser ou choquer certaines personnes. Il présente de l’information sur des événements qui comprennent des actes violents, y compris ceux perpétrés avec une arme à feu, comme de la violence fondée sur le sexe ou de la violence conjugale. Si vous devez quitter le site Web, un bouton de « Quitter le site Web » se trouve dans le haut de l’écran. Si vous avez besoin d’aide, vous trouverez une liste de ressources sur le site.

Le site Web utilise des témoins : Nous utilisons des témoins pour nous aider à améliorer votre expérience. En continuant sur ce site Web, vous acceptez cette utilisation de témoins. Notre Politique de confidentialité contient de plus amples renseignements, y compris sur les témoins.