Passer au contenu principal

Le conseil consultatif sur la recherche fournir une expertise à la Commission des pertes massives dans son travail en matière de recherche et de politiques.

Ses membres sont d’éminents chercheurs universitaires possédant une expertise approfondie dans le travail sur les politiques qui mobilise la communauté. Leur expertise en recherche inclut des domaines qui seront importants pour les travaux de la Commission, par exemple la criminologie, le droit, la psychologie et l’anthropologie.

Le conseil aidera la Commission à élaborer un travail en matière de recherche et de politiques dont la place centrale sera occupée par la connaissance que les membres de la communauté ont de la façon de préserver la sûreté et de prévenir la violence dans leur milieu. Il conseillera également la Commission au sujet de son travail de recherche, de ses rapports d’expertise, de ses tables rondes sur les politiques et de son élaboration de recommandations.

En somme, les travaux du conseil consultatif sur la recherche aideront la Commission des pertes massives à s’acquitter de son mandat, qui est d’expliquer « les causes, le contexte et les circonstances des événements des 18 et 19 avril 2020 », d’examiner les enjeux liés à ces événements et de « formuler les leçons retenues ainsi que des recommandations qui pourraient aider, à l’avenir, à intervenir dans de tels incidents et à les prévenir. »

Membres du conseil consultatif sur la recherche

  • Professor Judith Andersen
    Université de Toronto

    Judith Andersen est professeure agrégée de psychologie à l’Université de Toronto. Ses travaux portent sur l’utilisation des données probantes comme fondement de la compréhension des mécanismes biopsychosociaux des traumatismes, de la santé et du rendement professionnel. Elle a conçu avec des services de police des formations basées sur les données probantes et des grilles d’évaluation décisionnelles sur des sujets tels que les procédures d’utilisation de la force et de désescalade.

  • Diane Crocker
    Université Saint Mary’s

    Diane Crocker est titulaire de chaire et professeure de criminologie à l’Université Saint Mary’s. Ses recherches portent sur la justice réparatrice , la violence familiale et la violence fondée sur le sexe. Elle a pris part à l’examen des programmes gouvernementaux de la Nouvelle-Écosse sur la violence familiale et a été membre fondatrice de l’initiative canadienne de prévention des homicides familiaux.

  • Ian Loader
    Université d’Oxford

    Professeur de criminologie à l’Université Oxford et chercheur au All Souls College, M. Loader est l’auteur de livres et d’écrits théoriques et empiriques sur les services de police, les sentiments publics à l’égard de ceux-ci et la criminologie publique. Ses recherches actuelles portent sur les services de police et l’expérience qu’ont les habitants d’un village anglais du crime et de la sécurité. Il est responsable de la rédaction de la revue Howard Journal of Crime and Justice et membre du conseil consultatif de l’initiative d’examen stratégique des services policiers d’Angleterre et de Pays de Galles.

  • Professor Jane McMillan
    Université St Francis Xavier

    Jane McMillan est professeure d’anthropologie à l’Université St Francis Xavier et anthropologue juridique. À titre de responsable ou de participante, elle se consacre à de la recherche novatrice d’origine principalement communautaire sur les croisements entre les connaissances traditionnelles des peuples autochtones et les stratégies communautaires de mise en application des droits ancestraux et issus de traités. Parmi ses nombreuses publications et autres contributions, elle est l’auteure de Truth and Conviction: Donald Marshall and the Mi’kmaw Quest for Justice, qui traite (parmi d’autres aspects du travail de Marshall) de la condamnation erronée de Marshall ainsi que de la révision de la cause et de l’enquête effectuée sur celle-ci.

  • Naiomi Metallic
    Schulich School of Law, Université Dalhousie

    Professeure adjointe à la Schulich School of Law de l’Université Dalhousie, Naiomi Metallic est titulaire de la chaire de droit et de politiques autochtones. Ses recherches portent sur la manière dont la loi peut servir à promouvoir le bien-être et l’autodétermination des peuples autochtones du Canada, et sur la manière dont la recherche peut inclure les communautés qu’elle a pour but d’aider. Mme Metallic est co-auteure du rapport de 2019 du Conseil des académies canadiennes Towards Peace, Harmony and Well-Being: Policing in Indigenous Communities.

  • Akwasi Owusu-Bempah
    Université de Toronto

    Akwasi Owusu-Bempah est professeur adjoint à l’Université de Toronto (sociologie et criminologie). Ses travaux portent sur les intersections entre la race, le crime et la justice pénale, et mettent un accent particulier sur les services de police. Il a également occupé des postes à l’Institut national de la magistrature, à l’Agence de la santé publique du Canada et au ministère du Solliciteur général de l’Ontario.

  • Peter Russell
    Professeur émérite, Université de Toronto

    Professeur émérite en sciences politiques de l’Université de Toronto et membre de la Société royale du Canada, Peter Russell a été directeur de la recherche pour la Commission McDonald sur la GRC, membre de l’équipe de travail fédérale sur les revendications territoriales globales et président du comité consultatif de recherche pour la Commission royale sur les peuples autochtones.

  • L’honorable Lynn Smith, O.C., C.R.
    Professeure honoraire, Peter A. Allard School of Law

    Ancienne juge de la Cour suprême de Colombie-Britannique et doyenne de la faculté de droit de l’Université de Colombie-Britannique, Lynn Smith est une chercheuse réputée dans le domaine des droits de la personne et, en particulier, du droit de l’égalité. Depuis sa retraite de la Cour suprême de Colombie-Britannique, elle se consacre à la recherche et à l’enseignement en plus de participer à des enquêtes et à des examens indépendants. Elle a été l’une des deux personnes nommées par la Cour fédérale du Canada pour appuyer l’honorable Michel Bastarache dans le règlement du litige Merlo-Davidson et le rapport sur le harcèlement sexuel dans la GRC.

Certains des renseignements figurant dans le présent site Web pourraient bouleverser ou choquer certaines personnes. Il présente de l’information sur des événements qui comprennent des actes violents, y compris ceux perpétrés avec une arme à feu, comme de la violence fondée sur le sexe ou de la violence conjugale. Si vous devez quitter le site Web, un bouton de « Quitter le site Web » se trouve dans le haut de l’écran. Si vous avez besoin d’aide, vous trouverez une liste de ressources sur le site.

Le site Web utilise des témoins : Nous utilisons des témoins pour nous aider à améliorer votre expérience. En continuant sur ce site Web, vous acceptez cette utilisation de témoins. Notre Politique de confidentialité contient de plus amples renseignements, y compris sur les témoins.