Passer au contenu principal

Les directeurs de la Commission

  • Ronda Bessner
    Conseillère juridique principale
    Ronda Bessner

    Ronda Bessner a enseigné pendant de nombreuses années dans des facultés de droit, a réalisé d’importants travaux en matière de politiques, a œuvré à des réformes législatives, a agi comme adjudicatrice au sein de la Commission du consentement et de la capacité et a joué un rôle essentiel dans plusieurs enquêtes publiques. Elle a occupé des postes importants dans six enquêtes publiques, notamment l’enquête sur Walkerton, l’enquête d’Ipperwash, l’enquête de Collingwood et la Commission d’enquête sur le système d’approvisionnement en sang au Canada. Dans le cadre de son enseignement en droit, elle a abordé plusieurs thèmes tels que les enquêtes publiques, la preuve, le droit pénal et la justice pour les jeunes. Mme Bessner est co auteure de l’ouvrage Public Inquiries in Canada : Law and Practice, paru en 2017, et elle travaille avec sa co-auteure à une deuxième du livre. Elle est titulaire d’un baccalauréat en droit civil et d’un baccalauréat en common law de la faculté de l’Université McGill, ainsi que d’une maîtrise en droit de la faculté de droit de l’Université Harvard. En 2016, elle s’est vu attribuer la Médaille du Barreau du Haut Canada pour des services exceptionnels dans la profession juridique.

  • Thomas Cromwell
    Directeur du conseil juridique
    Tom Cromwell 1250x1250 bw2

    L'honorable Thomas Cromwell, Compagnon de l'Ordre du Canada, a occupé le poste de juriste exécutif auprès de l’ancien juge en chef Antonio Lamer, entre 1992 et 1995, avant de servir lui-même dans la magistrature. En 1997, il a été nommé par l'ancien premier ministre Jean Chrétien à la Cour d'appel de la Nouvelle-Écosse où il a servi jusqu'en 2008. Plus tard cette année-là, le juge Cromwell a été promu à la Cour suprême du Canada en tant que représentant de l'Atlantique par l'ancien premier ministre Stephen Harper. Il a siégé à la Cour suprême jusqu'en 2016, où il a joué un rôle important et actif sur le banc, défendant l'accès à la justice dans les tribunaux civils. De 2008 à 2018, il a présidé le Comité d'action sur l'accès à la justice en matière civile et familiale du juge en chef du Canada. Il est actuellement conseiller principal chez Borden Ladner Gervais LLP et conseiller et médiateur dans les secteurs privé et public.

    Le juge Cromwell est diplômé en musique et en droit de l'Université de Queens. Il a obtenu un diplôme de l'ARCT au Conservatoire royal de musique et une licence en droit civil à l'Université d'Oxford. Alors qu’il ne participera pas aux audiences, il supervisera et dirigera le travail de l’équipe juridique.

  • Emma Cunliffe
    Directrice des politiques et de la recherche
    Emma Cunliffe BW

    Emma Cunliffe est professeure à la Allard School of Law de l'Université de Colombie-Britannique et professeure invitée à la Schulich School of Law de l'Université Dalhousie. Ses recherches portent sur le processus d'enquête et d'établissement des faits dans les affaires pénales complexes, en particulier celles concernant la violence contre les femmes et les populations autochtones. Elle est également membre de l'Evidence Based Forensics Initiative, un groupe multidisciplinaire d'universitaires et de praticiens qui s'intéressent à l'amélioration de la fiabilité et de l'efficacité de la science et de la médecine. Elle est une enseignante et une chercheuse primée.

    Elle est également co-auteure de recueils de jurisprudence très réputés dans le domaine du droit pénal et des preuves, et a écrit, édité et co-édité trois livres sur le système judiciaire. Ses recherches sur les preuves d'experts et le raisonnement factuel sont publiées dans des revues juridiques canadiennes et internationales de premier plan et ont également contribué aux mesures de réforme du droit, à l'éducation judiciaire et aux rapports gouvernementaux.

  • Christine Hanson
    Directrice exécutive et chef de l'administration
    C hanson 1250x1250 bw

    Christine Hanson a rejoint la Commission des pertes massives après avoir été directrice et directrice générale de la Commission des droits de l'homme de la Nouvelle-Écosse. Elle a été nommée présidente de l'Association canadienne des commissions et conseil des droits de l'homme en 2019. Avant de retourner en Nouvelle-Écosse, Christine a travaillé comme avocate et diplomate internationale dans diverses fonctions au sein d’Affaires Mondiales Canada. Elle a été diplomate de haut niveau à l'ambassade du Canada à Washington, où elle a travaillé au bureau de l'ambassadeur et a ensuite dirigé l'équipe chargée de gérer les relations du Canada avec le Congrès américain. Christine a également travaillé à la Mission du Canada auprès des Nations unies à New York. Elle a obtenu un diplôme d'études supérieures en droit international à l'université de Georgetown à Washington. Elle a également obtenu des diplômes en droit, en administration publique et en science politique à l'Université Dalhousie à Halifax. Christine a été boursière de l'International Women's Forum Global Leadership Foundation en 2015-2016.

  • Barbara McLean (M.O.M.)
    Directrice des enquêtes
    Deputy Mc Lean 1250x1250 bw

    En tant que chef adjointe du Service de police de Toronto, Barbara McLean est une chef de police de haut niveau qui a plus de 31 ans d'expérience dans ce corps policier. Elle possède une vaste expérience et un parcours éprouvé dans les domaines de la police, de la sécurité publique, de l'engagement communautaire, de l'élaboration de politiques, de la planification stratégique, de la responsabilité financière et du développement du leadership. Ces compétences sont le résultat d'une expérience appliquée et d'un leadership dans des domaines tels que la police de première ligne, la police maritime, les enquêtes criminelles, les ressources humaines, la formation et le développement et le commandement des incidents. Son engagement en faveur de l'apprentissage continu et de l'engagement communautaire ont bien servi le développement de ces compétences. Originaire d'Antigonish, en Nouvelle-Écosse, Barbara est titulaire d'une licence en administration des affaires de l’Université St Francis Xavier, d'une maîtrise en administration des affaires de l’Université de York, d'une maîtrise en relations industrielles et ressources humaines de l’Université de Toronto, ainsi que de certificats en criminologie de l’Université de Toronto et en efficacité de l'enseignement du Collège Humber. Elle est également gestionnaire municipale certifiée - cadre de police de niveau 3.

  • Mary Pyche
    Directrice de la santé mentale
    Mary C Pyche 1250x1250 bw

    Mary travaille dans le domaine de la santé mentale et des dépendances depuis plus de trente ans et sa passion demeure pour ce travail. Elle a obtenu une maîtrise en travail social et, depuis 2009, elle enseigne à temps partiel à la Dalhousie School of Social Work. Mary a travaillé comme thérapeute clinique en toxicomanie et a occupé des postes de direction dans le domaine de la santé mentale et de la toxicomanie pour Nova Scotia Health, zone centrale, y compris les services d'urgence psychiatrique et de crise, les soins actifs en santé mentale et les services de traitement intensif des toxicomanies. Plus particulièrement, elle a travaillé dans le domaine de la réponse aux crises en santé mentale pendant seize ans. Au cours de cette période, elle a également travaillé à titre de co-responsable de la psychiatrie pour le groupe de travail de la santé de Nouvelle-Écosse sur l'évaluation des risques de suicide et l'intervention. Plus récemment, elle a été chef de programme et responsable de site de la East Coast Forensic Hospital à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, et le Provincial Lead for Mental Health and Addiction Bed Management Program of Care Access and Flow. En 2006, Mary et un collègue ont développé et mis en place l'équipe mobile de crise en santé mentale de Nova Scotia Health 24/7. Cette équipe est un modèle de réponse en partenariat dans le domaine de la santé mentale et du maintien de l'ordre. En 2012, Mary a travaillé avec le ministère de la Santé de la Nouvelle-Écosse pour étendre ce service au service de crise provincial qu'il est aujourd'hui.

  • Maureen Wheller
    Directrice des relations communautaires
    Maureen Wheller

    Avec plus de 13 ans d'expérience dans le développement et la direction de stratégies d'engagement du public dans le domaine de la communication sur la santé mentale et les dépendances, Maureen Wheller apporte un éclairage unique sur les complexités du sujet et les moyens de le faire comprendre. Elle établit des relations avec des organisations communautaires, des partenaires des secteurs public et privé, des particuliers, des familles et des prestataires de soins de santé afin de promouvoir la compréhension par le dialogue et d'encourager l'espoir d'une guérison. Maureen a coprésidé le premier groupe consultatif public (Public Advisory Group, PAG) du programme de santé mentale et de lutte contre les dépendances de Nova Scotia Health avec un responsable de groupe de soutien communautaire, créant ainsi les bases des quatre PAG qui couvrent désormais la province. Elle est titulaire d'une licence en psychologie de l'Université Saint Mary's et a travaillé pour l'ancienne société d'aide à l'enfance à Halifax. En tant que vice-présidente du marketing pour Cochran Entertainment Inc, elle a développé et autorisé des programmes et des produits primés pour les enfants, la famille et les documentaires dans le monde entier.

  • Sarah Young
    Directrice de l’engagement
    Sarah Young

    Depuis plus de 25 ans, Sarah Young offre un leadership et des conseils en matière de communications à des organismes privés et publics dans tout le Canada. Elle possède un solide bagage en matière de développement communautaire et apporte à la Commission des pertes massives l'expérience acquise dans le cadre de son ancien rôle d'associée directrice du Cabinet de relations publiques NATIONAL (responsable du Canada atlantique). Elle siège à de nombreux conseils d'administration, notamment ceux du sentier Transcanadien, de Develop Nova Scotia et du YMCA de Greater Halifax/Dartmouth Honourary Trustees. Elle est associée au Creative Destruction Lab-Atlantic et a fait partie du groupe fondateur du marathon Blue Nose de Halifax. Elle a également siégé aux conseils d'administration de l'Université Mount Allison, du Nova Scotia Community College, du Halifax Partnership et de Phoenix Youth.

    Sarah a grandi dans une petite ville de Nouvelle-Écosse et est une fière Canadienne de l'Atlantique. Elle détient un baccalauréat ès arts de l'Université Mount Allison et une maîtrise ès arts en études médiatiques de l'Université Concordia.

L’équipe de la Commission

  • Roger A. Burrill
    Avocat de la Commission
    Roger Burrill

    Roger A. Burril se sent chez lui en Nouvelle-Écosse. Depuis qu’il a été admis au Barreau de la Nouvelle Écosse, il travaille exclusivement pour la Commission de l’aide juridique de la province, où il offre des services en droit pénal aux Néo-Écossais incapables de se payer un avocat. Il apporte à la Commission une grande expérience des procédures de procès et d’appel. En 2011, il a lancé la section d’appel en matière criminelle au sein du programme d’aide juridique de la Nouvelle-Écosse.

  • Brian Corbett
    Enquêteur
    Brian Corbett

    Brian Corbett est un analyste du renseignement chevronné qui a été membre des Forces armées canadiennes pendant 14 ans. Il a une formation en opérations psychologiques, collecte de renseignements et production de renseignement. Il a travaillé dix ans au quartier général de la 5e Division du Canada à Halifax (Nouvelle-Écosse), où il supervisait la production de renseignement et formulait des conseils sur la sécurité, la formation et la doctrine.

    En 2016, Brian a été déployé au Koweït dans le cadre de l’opération Impact, soit la mission du Canada contre l’EIIL. Pendant cette période, il a assuré la coordination du renseignement et de la surveillance pour le centre du renseignement déployé du Canada. Il a également agi comme expert sur la collecte en haute altitude.

    Brian a donné des formations sur le renseignement militaire national et a agi comme représentant des normes à ce sujet. Il a également encadré de nombreux opérateurs et officiers du renseignement dans le cadre de formations collectives et individuelles. Il demeure membre de la Première réserve de l’Armée canadienne, et il participe aux défilés d’une unité de Halifax à temps partiel.

    Originaire de Lower Sackville (Nouvelle-Écosse), Brian réside actuellement à Halifax. La majorité de sa famille demeure dans la province, notamment à Truro et à Bible Hill.

  • Jennifer Cox
    Avocate de la Commission
    Jennifer Cox

    Jennifer Cox est née et a grandi à Truro en Nouvelle-Écosse. Elle pratique le droit en Nouvelle Écosse et en Saskatchewan depuis 25 ans. Elle a travaillé pour la majeure partie de sa carrière dans les domaines du droit familial et du droit pénal, en plus d’avoir participé à deux enquêtes publiques : la Commission d’enquête sur la condamnation injustifiée de David Milgaard, et l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Son expérience en matière d’enquêtes publiques et de droit pénal et le fait qu’elle réside dans la région de Truro aideront l’équipe de la Commission à remplir son mandat.

  • Will Crews
    Enquêteur
    Will Crews

    Will Crews est natif de North Sydney et a récemment pris sa retraite après avoir été policier pendant 33 ans au Service de police de Toronto, où il a principalement mené des enquêtes. Will a ainsi acquis une solide expérience à titre d’enquêteur et en matière de surveillance : il a été sergent-détective d’état-major au sein de l’Unité des crimes majeurs en plus d’être responsable d’enquêtes sur des cas d’enlèvement et de meurtre à forfait ainsi que de la surveillance de membres d’organisations criminelles. De plus, à titre de sergent-détective d’état-major, il a été responsable de l’Unité des normes professionnelles et de la lutte contre la corruption, qui enquêtait sur des policiers soupçonnés de mener des activités avec des membres d’organisations criminelles. Will a également exercé les fonctions de détective de division, où il a enquêté sur de nombreux incidents de violence conjugale et de violence sexiste.

  • Wayne Fowler
    Enquêteur
    Wayne Fowler

    Wayne Fowler a pris sa retraite du Service de police de Toronto après avoir cumulé un peu plus de 30 années d’expérience à titre de policier. Au cours de sa carrière, il a passé plus de 20 années à mener des enquêtes, dont sept à enquêter sur des homicides, notamment au sein de l’Unité des homicides non résolus. Wayne a ainsi enquêté sur de nombreux actes criminels, dont des actes de violence, notamment conjugale et sexiste, des agressions sexuelles, des incendies criminels, des actes d’extorsion en lien avec des organisations criminelles, des vols et des entrées par effraction. Wayne est originaire de Terre-Neuve et son épouse est originaire de la région de Truro.

  • Stephen Henkel
    Enquêteur
    Stephen Henkel

    Stephen Henkel est un professionnel décoré et bilingue des forces de l’ordre qui a acquis 32 années d’expérience au sein du Service de police de Toronto. Réputé pour l’excellence dont il fait preuve dans le cadre des enquêtes qu’il mène et sa capacité à interagir avec les victimes et les témoins, Stephen a acquis une vaste expérience à titre de superviseur en lien avec les homicides, le maintien de la paix à l’étranger, la traite de personnes, la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée à l’échelle transnationale et les normes professionnelles. Durant sa longue carrière, Stephen a eu à traiter des cas de violence conjugale et de violence sexiste dans le cadre de ses enquêtes sur des homicides et la traite de personnes. Il a reçu la Médaille canadienne du maintien de la paix, la médaille des Nations Unies pour le maintien de la paix, des mentions élogieuses pour son travail d’équipe, le prix d’excellence du chef de police ainsi qu’une reconnaissance pour ses réalisations exceptionnelles au sein des forces de l’ordre.

  • Emily Hill
    Avocate de la Commission
    Emily Hill

    Emily Hill s’est récemment jointe à la Commission sur les événements d’avril 2020 en Nouvelle Écosse en tant qu’avocate-conseil à l’interne au sein des Services juridiques autochtones (SJA) de l’Ontario. Depuis 2011, année où elle a commencé à travailler pour les SJA, elle a plaidé devant la Cour supérieure de justice, la Cour d’appel de l’Ontario et la Cour suprême du Canada. Elle a représenté des victimes d’actes criminels dans le cadre d’audiences administratives, ainsi que des familles lors d’enquêtes, notamment à titre de représentante des SJA dans le cadre de l’enquête sur la mort de Brian Sinclair à Winnipeg.

  • Gillian Hnatiw
    Avocate de la Commission
    Gillian Hnatiw

    Gillian Hnatiw se joint à la Commission à titre d’actionnaire principale de la firme Gillian Hnatiw & Co. de Toronto. Depuis son admission au barreau en 2003, Mme Hnatiw a développé une vaste pratique en litiges civils, axée sur la santé, l’emploi et le droit administratif, y compris la réglementation professionnelle, la négligence professionnelle et les litiges en matière de droit de la personne. Elle est considérée comme l’une des plus éminentes praticiennes du pays en matière de poursuites pour agression, sévices et exploitation sexuels. Elle a représenté tant des demandeurs que des défendeurs ou des intimés à tous les échelons du système judiciaire, y compris devant la Cour suprême du Canada. Elle a également plaidé devant divers organes administratifs et a participé, à titre d’avocate, à un certain nombre de processus d’enquête de longue haleine, par exemple l’Enquête du coroner sur le décès d’Ashley Smith.

  • Kate Kehoe
    Conseillère principale en politiques
    Kate Kehoe

    Kate Kehoe se joint à la Commission à titre d’avocate et de consultante. Elle possède de l’expérience dans divers domaines, comme la violence fondée sur le sexe, les victimes, la justice réparatrice et l’intégrité des enquêtes de police. De 1999 à 2007, elle a agi comme avocate auprès de la Société d’aide à l’enfance de Toronto, où elle était responsable d’un grand nombre de cas touchant des familles aux prises avec des problèmes de violence familiale, de troubles de santé mentale, de dépendances, de pauvreté, etc. Entre 2008 et 2017, elle a travaillé comme conseillère principale et directrice générale au sein de l’Institut national de la magistrature, où elle a collaboré avec des juges de tous les échelons du système judiciaire pour mettre au point des programmes éducatifs et des ressources sur divers sujets : la violence fondée sur le sexe, les victimes, la justice réparatrice, la Charte des droits et des libertés, les façons d’empêcher les déclarations de culpabilité erronées, les parties qui se représentent elles-mêmes, et le droit et les systèmes juridiques autochtones. Depuis 2017, elle fournit des analyses en matière de droit et de politiques pour plusieurs examens et commissions d’enquête, et a enquêté sur des condamnations erronées pour le Groupe responsable de la révision des condamnations criminelles du ministère de la Justice.

  • Dwayne King
    Enquêteur
    Dwayne King

    Dwayne King a acquis 27 années d’expérience au sein des forces de l’ordre, dont plus de huit années consacrées à enquêter sur le blanchiment d’argent et les produits de la criminalité dans l’Unité des crimes financiers du Service de police de Toronto. À titre de policier, Dwayne est intervenu lors de nombreux incidents de violence conjugale et de violence sexiste. À titre d’enquêteur, il s’est penché sur la dynamique financière abusive de l’exploitation sexuelle, où les criminels contrôlent les finances de leurs victimes et leur infligent des souffrances qui laissent des traces durables qui sont souvent ignorées.

    Après avoir quitté les forces de l’ordre, Dwayne a dirigé une équipe de 26 enquêteurs au Service de la lutte internationale contre le blanchiment d'argent à la Banque TD. Depuis les deux dernières années, Dwayne est gestionnaire principal au sein de l’équipe des enquêtes judiciaires de Grant Thornton. Dwayne a de la famille en Nouvelle-Écosse, notamment par l’entremise de son épouse, qui est originaire de Sydney.

  • Joel Kulmatycki
    Chef d’équipe, Enquêtes
    Joel Kulmatycki

    Joel Kulmatycki était sergent-détective d’état-major à l’Unité des homicides du Service de police de Toronto avant de prendre récemment sa retraite. Il se joint à la Commission fort de ses 30 années d’expérience au sein du Service de police de Toronto et de ses vastes compétences en gestion des activités courantes sur le plan stratégique, de la conformité et du perfectionnement continu au sein du Service de police. Il a en effet dirigé des équipes dans le cadre de centaines d’enquêtes d’importance sur des actes criminels, dont des vols à main armée, des homicides, des enlèvements, des meurtres conjugaux, d’autres actes de violence conjugale, des actes de corruption au sein des forces policières et des menaces à la sécurité nationale ainsi que dans le cadre d’opérations d’infiltration et de chasses à l’homme à l’étranger. Joel a une fille, qui vit en Nouvelle-Écosse.

  • Christopher Lussow
    Enquêteur
    Christopher Lussow

    Christopher Lussow est un ancien membre décoré du Service de police de Toronto, où il a cumulé 33 années de service, dont 23 au sein de l’équipe d’intervention d’urgence. Il a été chef d’équipe et instructeur principal pour une unité d’intervention tactique de 90 membres, où il a dirigé la planification de projets d’envergure, le soutien au renseignement, des interventions opérationnelles et la formation tactique. Les réussites qu’il a connues dans le cadre de ces fonctions sont attribuables à son sens de l’organisation et à l’interopérabilité qu’il a établie et qui a donné lieu à des programmes de formation cruciaux sur les opérations de forces conjointes et le sauvetage d’otages à l'intention des policiers chargés de mener des interventions tactiques au pays et à l’étranger.

    L’expérience que Christopher a acquise l’a amené à créer un programme national de soutien par les pairs à l'intention des policiers impliqués dans un échange de coups de feu. Ce programme met des policiers directement en relation avec d’autres policiers et offre de l’encadrement axé sur le bien-être psychologique, l’enquête subséquente à l’incident survenu ainsi que les attentes par rapport à cette dernière. De nombreux membres de la famille de Christopher résident en Nouvelle-Écosse.

  • Anna Mancini
    Avocate de la Commission
    Anna Mancini

    Anna Mancini est née et a grandi au Cap Breton et a été admise au Barreau de la Nouvelle Écosse en 2017. Elle se joint à la Commission en tant qu’avocate de la défense en droit criminel travaillant pour les services d’aide juridique de la province. Elle a représenté des clients devant la Cour provinciale de Halifax, la Cour suprême de la Nouvelle Écosse et le tribunal de la jeunesse de la Nouvelle Écosse. Dans le cadre de sa pratique, elle analyse les liens complexes entre les questions juridiques et sociales, notamment le racisme systémique, l’accès aux soins de santé mentale et aux services d’aide aux dépendances, la pauvreté et les services de police.

  • Elizabeth Montgomery
    Enquêteur
    Liz Montgomery

    Elizabeth Montgomery est née et a grandi dans la vallée de l’Annapolis.

    Forte de ses 30 années d’expérience au sein des forces de l’ordre, dont dix à se spécialiser dans les enquêtes sur les crimes sexuels, l’exploitation des enfants, les évaluations de la menace et des risques et la gestion des cas de délinquants à risque élevé, elle est une enquêteuse chevronnée. À titre de chef de la Section de l’évaluation de la menace, la majorité de ses dossiers exige d’évaluer et d’analyser la menace et les risques lors d’enquêtes sur des actes de violence conjugale et de violence sexiste.

    Elizabeth a les qualifications nécessaires pour mener des évaluations approfondies de la menace dans les cas de violence conjugale, de harcèlement criminel, d’actes de violence d’ordre général (entre autres lorsque les délinquants ont un problème de santé mentale), de violence sexuelle ainsi qu’en milieu scolaire. L’ambassadeur des États-Unis et le département de la Sécurité intérieure ont d’ailleurs reconnu les compétences remarquables d’Elizabeth à titre d’enquêteuse après qu’elle ait établi un lien entre un cas d’exploitation d’enfant de grande envergure et un délinquant sexuel bien connu, ce qui a mené à l’arrestation et à la condamnation de ce délinquant.

  • Lee Seshagiri
    Avocat de la Commission
    Lee Seshagiri

    Lee Seshagiri se joint à l’équipe d’avocats de la Commission dans le cadre d’un congé de sa pratique spécialisée en appel au sein des services d’aide juridique de la Nouvelle Écosse. Il fait partie du Barreau de l’Ontario depuis 2007 et de celui de la Nouvelle Écosse depuis 2010. Sa pratique est axée sur le droit criminel, et il a plaidé à tous les échelons du système judiciaire de la Nouvelle Écosse ainsi que devant la Cour suprême du Canada. En 2008, il a agi à titre d’auxiliaire juridique de madame la juge Louise Charron, de la Cour suprême du Canada. Il a abordé divers sujets à l’écrit et dans le cadre de conférences, comme la preuve et la détermination de la peine.

  • Krista Smith
    Avocat Principal en Politique
    Krista Smith headshot

    Krista Smith se joint à la Commission avec un vif intérêt à l’égard de la façon dont nous établissons des communautés et des lieux de travail psychologiquement sûrs et solidaires. Krista a pratiqué le droit du travail et de l’emploi pendant dix ans avant de fonder Root & Branch Workplace Conflict Resolutions, qui aide les organisations à prévenir les conflits et les crises, à les gérer et à s’en rétablir. Krista possède une riche expérience dans la conception de processus d’enquête et d’évaluation en milieu de travail qui sont à la fois équitables sur le plan procédural et axés sur les traumatismes. Elle tente de résoudre les moments difficiles de manière collaborative en utilisant les principes de la thérapie cognitivo-comportementale, de la pleine conscience, de la médiation transformatrice et de la justice réparatrice. Elle habite à Dartmouth, en Nouvelle‑Écosse.

  • Scott Spicer
    Enquêteur
    Scott Spicer

    Scott Spicer a récemment pris sa retraite du Service de police de Toronto après une carrière de 30 ans. Au cours des 17 dernières années, il a occupé des fonctions aux Opérations spécialisées et il a alors suivi une vaste formation auprès de spécialistes des forces policières, des pompiers, des ambulanciers et des militaires ainsi que de scientifiques qui se spécialisent sur les questions de sécurité nationale. Scott a été le chef d’équipe et coordonnateur de la formation pour l’Unité de la gestion des urgences et de la sécurité publique du Service de police de Toronto, une unité reconnue à l’échelle nationale; l’équipe mixte d’intervention en cas d’incident chimique, biologique, radiologique, nucléaire ou explosif de Toronto; l’équipe de recherche et de sauvetage maritime; et l’équipe d’intervention tactique de l’équipe d’intervention d’urgence.

    Durant ses dix années au sein de l’équipe opérationnelle d’urgence, il a réussi la formation du Collège canadien de police sur les négociations en situation de crise et est intervenu lors de nombreux drames conjugaux, sauvetages d’otages et situations où une personne était en crise. Grâce à son expérience et aux compétences qu’il a acquises au fil de ses formations, il a géré sans heurt de nombreuses situations qui risquaient de dégénérer rapidement.

  • Paul Thompson
    Enquêteur
    Paul Tompson

    Paul Tompson a récemment pris sa retraite de la Police provinciale de l’Ontario, où il occupait le poste de sergent-détective, après avoir cumulé 33 années d’expérience à titre de policier. Parmi ses réalisations, il a mené des enquêtes sur des actes criminels et a participé à la lutte antidrogue, notamment au sein de forces mixtes dans les régions de Simcoe et de Muskoka, en Ontario. Paul a également fait partie de l’équipe d’enquête sur la fraude dans le système de santé au sein de la Section de la lutte contre l’escroquerie de la Police provinciale de l’Ontario. Par la suite, il a été chef d’équipe des enquêteurs de police chargés de recueillir du renseignement en ligne au sein du Bureau des renseignements criminels – Opérations provinciales.

    Pendant approximativement 16 ans, Paul a occupé le poste de sergent-détective au sein de l’unité de la Police provinciale de l’Ontario chargée d’enquêter sur l’exploitation sexuelle des enfants, communément appelée « projet P ». Paul a dirigé une équipe de détectives qui a mené des enquêtes secrètes sur Internet afin d’y détecter des actes de violence et d’exploitation sexuelle commis contre des enfants. Durant son mandat, il a également été détaché auprès de la GRC à titre de coordonnateur national de la formation au Centre national contre l'exploitation d'enfants à Ottawa.

  • Rachel Young
    Avocate de la Commission
    Rachel Young

    Rachel Young se joint à la Commission dans le cadre d’un détachement de la Direction d’application de la loi de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario, où elle s’occupe des poursuites dans le cas d’infractions liées à la fraude. Elle a été admise au Barreau en 1999 et a travaillé pendant les cinq premières années de sa carrière dans une pratique privée, où elle s’occupait de droit criminel, de droit des valeurs mobilières et de droit administratif. Elle a été avocate adjointe au sein de la Commission d’enquête sur Walkerton et a travaillé pendant huit ans comme procureure adjointe à Toronto. En plus de son expérience en matière de procès, elle a plaidé des appels en matière criminelle à tous les échelons du système judiciaire du Canada.

Certains des renseignements figurant dans le présent site Web pourraient bouleverser ou choquer certaines personnes. Il présente de l’information sur des événements qui comprennent des actes violents, y compris ceux perpétrés avec une arme à feu, comme de la violence fondée sur le sexe ou de la violence conjugale. Si vous devez quitter le site Web, un bouton de « Quitter le site Web » se trouve dans le haut de l’écran. Si vous avez besoin d’aide, vous trouverez une liste de ressources sur le site.

Le site Web utilise des témoins : Nous utilisons des témoins pour nous aider à améliorer votre expérience. En continuant sur ce site Web, vous acceptez cette utilisation de témoins. Notre Politique de confidentialité contient de plus amples renseignements, y compris sur les témoins.